Fanny 15 min. 90 min.

Pebroun à l’oli

Les poivrons marinés à l’huile d’olive, je les ai boudés pendant des années, croyant que c’était amer, cru et fort. Et un jour, j’en ai préparé pour voir un peu… Surprise ! Mais comme c’est bon !! A chaque fois que j’en fait, il n’y en a jamais assez. Pour réussir ses poivrons à l’huile, il faut bien les cuire, les arroser d’huile d’olive et laisser macérer quelques heures avec de l’ail… Prévoir du bon pain pour saucer le reste de d’huile !

poivrons à l'huile - Cuisine niçoise © par Fanny GRW - Recettes d'ici et d'ailleurs

Ingrédients :

6 poivrons rouges
huile d’olive
2 gousses d’ail
sel
persil

  1. Rincer les poivrons, les fendre en deux, ôter le cœur et les pépins. Les rincer à nouveau pour ôter tous les pépins et les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson.
  2. Enfourner dans un four très préchauffé sous la grille, minimum 200°C, pendant 1h. Les retourner à mi-cuisson. La peau va se boursoufler puis craqueler.
  3. En fin de cuisson, éteindre le four mais y laisser les poivrons à l’intérieur pendant une demie heure. Puis les sortir et les mettre un quart d’heure, encore chauds, dans un sac plastique ou du papier journal et nouer, afin que la peau se décolle.
  4. Quand ils sont refroidis, éplucher totalement la mince pellicule de peau à l’aide d’un couteau. Les couper ensuite en lamelles.
  5. Les mettre dans un plat de service, les arroser bien d’huile d’olive et y écraser 2 belles gousses d’ail frais si possible. Saler et mélanger. Laisser reposer au frais plusieurs heures.
  6. Avant de servir, hacher un demi bouquet de persil dessus. Servir en entrée avec du bon pain de campagne frais.

poivrons à l'huile - Cuisine niçoise © par Fanny GRW - Recettes d'ici et d'ailleurs

Remarques :

Cette préparation se fait pendant l’été avec des poivrons de saison, quand ils sont bien charnus. N’hésitez pas à en préparer de grandes quantités car ça part très vite et on peut en ajouter dans sa salade du quotidien. Bien frais, c’est délicieux ! Si on n’a pas saucé toute l’huile avec le pain, on peut la récupérer pour assaisonner ses salades. A accompagner d’un bon rosé (Côtes de Provence AOC ou Cabernet d’Anjou pour moi !)