Fanny 20 min. 200 min.

Comme beaucoup, j’ai découvert le miso avec la soupe que l’on sert dans les restaurants japonais. Condiment qui fait la fierté du Japon, il est un atout santé indéniable depuis des millénaires : riche en protéines, acides aminés essentiels et en micro-organismes comme les enzymes et levures (à condition qu’il soit bio et non pasteurisé). Le miso est une pâte fermentée à base de céréales, d’haricots mungo (soja), sel, eau, orge ou riz. De couleur variable selon ses ingrédients et la durée de sa fermentation, la recette que je présente aujourd’hui est à base de miso rouge. Concentré et donc très salée, il faut bien le diluer et adapter les quantité au goût de chacun. La cuisson lente au four vous garantira une viande fondante absolument exquise si on choisit, bien sûr, une viande de qualité chez un artisan boucher de confiance. (désolée pour la mauvaise qualité des photos, mon appareil déconne…)

Porc fondant au miso rouge © Recettes d'ici et d'ailleurs

Porc fondant au miso rouge © Recettes d’ici et d’ailleurs

Ingrédients pour 4 :

800 g d’échine de porc désossée
5 cl de sauce soja peu salée
3 c. à soupe de miso rouge
2 c. à soupe de sucre complet de canne
2 gousses d’ail
1 petit oignon
1 cm de gingembre frais
3 c. à soupe d’huile végétale
1 chou pak choï ou bok choï
30 cl d’eau
 1 pincée de piment fort (facultatif)
 2 c. à soupe de sésame (facultatif)

  1. Préchauffer le four à 180°C. Peler l’oignon et l’émincer finement. Idem pour le gingembre. Peler les gousses d’ail, ôter le germe central et le passer au presse-ail. Hacher le gingembre aussi fin que possible ou le râper.
  2. Récupérer le rôti de porc (choisi et préparé chez un bon boucher) et le sécher avec du papier absorbant.
  3. Dans une cocotte en fonte, pouvant aller au four, faire chauffer l’huile et y faire revenir la viande de porc sur toutes ses surface, pendant 10 minutes. Retirer ensuite le rôti de la cocotte et réserver. 

    rôti de porc dans l'échine © Recettes d'ici et d'ailleurs

    rôti de porc dans l’échine © Recettes d’ici et d’ailleurs

  4. Jeter l’oignon émincé dans la cocotte et le faire dorer en décollant tous les sucs de la viande, environ 5 minutes puis ajouter la pâte de miso rouge, le sucre complet, la sauce soja , l’ail, le gingembre. Verser 30 cl d’eau et bien mélanger.
  5. Remettre la viande à l’intérieur de la cocotte, l’arroser avec la marinade, couvrir et enfourner pour 2h en retournant et arrosant le rôti toutes les 30 minutes environ. 

    Rôti de porc dans l'échine, marinade au miso rouge © Recettes d'ici et d'ailleurs

    Rôti de porc dans l’échine, marinade au miso rouge © Recettes d’ici et d’ailleurs

  6. Nettoyer le pak choï sous l’eau et le faire cuire à la vapeur pendant 15 minutes.
  7. Préparer des nouilles de riz en les faisant tremper dans de l’eau selon les indications sur le paquet.
  8. Arrêter la cuisson du porc au bout de 2h, la viande doit d’effilocher et la sauce doit être sirupeuse. 
  9. Servir le porc braisé avec le chou chinois et les nouilles de riz, arroser de sauce de cuisson et parsemer de graines de sésame.

Remarques :

  • Cette recette été proposée dans le magazine Saveurs de décembre 20015.
  • Pour 6 personnes, prévoir 1,2 kg de viande désossée.