Fanny 20 min. 5 + 2 min.

ou boulettes de blette de l’arrière-pays niçois

Les pelotons niçois sont de petites boules à base de blette hachée, d’œuf et de fromage que l’on roule dans la farine et que l’on cuit comme des gnocchis, dans l’eau bouillante. Ils se dégustent dans une bonne sauce tomate maison, avec du fromage râpé. Cette recette provençale me vient de ma famille. C’est LE plat qui m’a fait adorer les blettes. Aujourd’hui oublié, on ne l’a jamais vu servi ailleurs que chez nous, excepté dans ce petit restaurant du village de Gillette (06) qui s’appelait la Capeline (il a été repris depuis et ce n’est pas sûr qu’on en serve encore). Attention à ne pas confondre avec les merda di can qui sont à base de pommes de terre ou de simple gnocchis verts.

Ce mets reste pour moi, du bonheur en légumes !

Pelotons de blette ou boulettes de blette - Cuisine niçoise © Balico & co

Pelotons de blette ou boulettes de blette servis avec des gnocchis maison – Cuisine niçoise © Balico & co

Ingrédients pour 6 :

3 bottes de blettes
2 œufs
500 g de farine
100 g de fromage râpé
sel et poivre
parmesan

Pour la sauce tomate :
• une conserve de tomate maison
ou 5 tomates fraîches en saison
1 gousse d ‘ail
 1 oignon
• 1 bouquet garni
• huile d’olive
• sel et poivre

  1. Préparer la sauce tomate dans un premier temps : émincer l’oignon très finement et le mettre à dorer dans une poêle avec un filet d’huile d’olive. Dès qu’ils sont dorés, ajouter les tomates pelées ou la conserve de tomate, l’ail haché, saler et poivrer. Ajouter du thym,  de l’origan et/ou de la marjolaine séchés, ainsi qu’une feuille de laurier. Porter à ébullition puis baisser à feu très doux et laisser mijoter au moins une heure en remuant de temps en temps.
  2. Préparer les blettes : Séparer les feuilles de blettes de leur cotes et les faire tremper dans un bain d’eau froide pour les laver. (Les cotes pourront être récupérées pour une autre recette, gratin par exemple)
  3. Faire blanchir les feuilles de blettes (environ 5 min quand l’eau est à ébullition). Les égoutter.
  4. Quand la blette est refroidie, la hacher finement sur une planche.
  5. Dans un grand récipient, mélanger les blettes hachées avec les œufs, le parmesan râpé, saler et poivrer. Ajouter un peu de farine de sorte que le mélange ne soit plus collant.
  6. Préparer une planche bien farinée.
  7. Découper un morceau de pâte de blettes (la taille d’une cuillère à soupe bien remplie), former une boule et la rouler dans la farine. La mettre de côté sur un plan fariné.
  8. Renouveler le geste jusqu’à obtenir une douzaine de boulettes.
  9. Les pelotons sont cuits comme des gnocchis, en 1 à 2 minute environ quand ils remontent à la surface. On ne les mettra donc dans la marmite d’eau bouillante qu’au dernier moment. En attendant de les cuire, on peut les mettre au frais pour éviter qu’elles ne ramollissent mais pas trop longtemps car l’humidité va les rendre collante…
  10. Les sortir par petits groupes à l’aide d’une écumoire (surtout ne pas les jeter dans une passoire !) et les déposer directement dans un plat à service, sur un lit de sauce tomate. Recouvrir à nouveau de sauce et parsemer de fromage râpé.
Pelotons de blette ou boulettes de blette - Cuisine niçoise © Balico & co

Pelotons de blette ou boulettes de blette – Cuisine niçoise © Balico & co

Remarque :

  • J’ai retrouvé quelques livres qui évoquent cette recette. Il semblerait qu’on utilise du parmesan et non pas de l’emmental. A la campagne ou en montagne, ce devait être la tomme de vache ou tout autre fromage sec qu’on pouvait râper. Ici, c’est la recette familiale et elle est tellement bonne telle quelle.
  • Pour les non-veggies, les pelotons de blettes sont servis en accompagnement d’un rôti de viande ou d’un lapin à la provençale, avec son jus et/ou d’une sauce bolognaise maison.
  • Gardez les côtes de blettes pour en faire un gratin !