Fanny 30 min. 35 min.

L’autre soir, j’avais envie de préparer une quiche pour le dîner car c’est généralement rapide, gourmand et cela me permettait de passer des blancs d’œufs qu’il me restait. Depuis près d’une année, j’avais idée de goûter aux orties sauvages mais j’attendais le printemps car il est conseillé d’utiliser les jeunes pousses. Cette plante, qualifiée à tord de mauvaise herbe, est très appréciée en naturopathie car elle est riche en chlorophylle, en oligo-éléments et en vitamines. Elle possède 18 acides-aminés essentiels sur les 20 existants. On utilise en cuisine ses feuilles uniquement et rassurez-vous, l’ortie cuisinée ne pique pas du tout ! Elle est au contraire très savoureuse et rappelle les épinards avec un goût plus fin encore.

Quiche aux orties sauvages © Recettes d'ici et d'ailleurs

Quiche aux orties sauvages © Recettes d’ici et d’ailleurs

Cette recette participe au 67e défi cuisine de Mars 2016 sur Recettes.de sur le thème Fruits et Légumes de saison.

Ingrédients pour 4 :

300 g d’orties sauvages fraîches
1 petit oignon
1 gousse d’ail
2 œufs entiers + 4 blancs
ou 4 œufs entiers
100 g d’emmental
20 cl de crème entière
1 c. à s. d’huile d’olive
 amandes effilées
sel

Pour la pâte brisée :
150 g de farine T65
100 g de farine de petit épeautre complète (T150)
125 g de margarine
2 pincées de sel
1 filet d’eau (5 cl)

  1. A l’aide de gants en plastique et d’un long ciseaux de cuisine, prélever dans la nature des feuilles d’orties sauvages jeunes (au printemps) et les déposer dans un grand récipient. (2 passoires pleines pour 300 g d’orties => elles réduisent beaucoup à la cuisson)

    Orties sauvages du jardin © Recettes d'ici et d'ailleurs

    Orties sauvages du jardin © Recettes d’ici et d’ailleurs

  2. Dans un bac rempli d’eau fraîche, faire tremper les orties avec un peu de vinaigre pour faire fuir les insectes. Les égoutter. Faire bouillir une marmite d’eau et faire blanchir les orties pendant 1 minutes puis les verser à nouveau dans un bac d’eau fraîche pour stopper la cuisson. Les orties prennent une belle couleur verte.  Réserver.

    Orties sauvages blanchies © Recettes d'ici et d'ailleurs

    Orties sauvages blanchies © Recettes d’ici et d’ailleurs

  3. Préparer la pâte brisée : dans un récipient, mélanger les deux farines avec le sel et la margarine. Bien écraser la matière grasse puis ajouter un filet d’eau et reconstituer une boule de pâte. Laisser reposer.
  4. Émincer un oignon finement et le faire revenir dans une sauteuse avec 1 c. à soupe d’huile d’olive jusqu’à ce qu’il commence à dorer.
  5. Préchauffer le four à 190°C.
  6. Préparer l’appareil de la quiche : casser les œufs dans un saladier et les battre vivement au fouet, ajouter la crème, saler, y râper le fromage. Battre à nouveau. Ajouter l’oignon cuit, la gousse d’ail écrasée et enfin les feuilles d’orties pré-cuites. Bien les incorporer et mélanger délicatement.

    Appareil pour quiche aux orties sauvages © Recettes d'ici et d'ailleurs

    Appareil pour quiche aux orties sauvages © Recettes d’ici et d’ailleurs

  7. Récupérer la pâte et l’abaisser sur un plan bien fariné. La transvaser dans une tourtière et piquer à la fourchette le fond de la pâte. Verser l’appareil à quiche à l’intérieur. Bien répartir les ingrédients sur toute la surface.

    Quiche aux orties sauvages © Recettes d'ici et d'ailleurs

    Quiche aux orties sauvages © Recettes d’ici et d’ailleurs

  8. Enfourner pendant 35 minutes jusqu’à ce que la pâte soit cuite. Laisser tiédir avant de servir.

Remarques :

Pour une touche plus gourmande, j’ai servi la quiche avec des amandes effilées grillées.

Tout est possible dans la préparation de cette quiche : changer de fromage (j’ai trouvé beaucoup de recette avec du chèvre mais je n’aime pas ça donc vous ne trouverez jamais de recettes avec du chèvre ici !) ; mettre de la crème de soja… Bref, toutes les envies sont possibles.

Quiche aux orties sauvages © Recettes d'ici et d'ailleurs

Quiche aux orties sauvages © Recettes d’ici et d’ailleurs